Accord médico-mut - "On ouvre la porte à la défédéralisation"

11/12/12 à 09:24 - Mise à jour à 09:24

Source: Le Vif

(Belga) Le vice-président de l'Absym Jacques de Toeuf a répété mardi matin sur La Première que l'association qu'il représente ne se rendra pas à la réunion organisée par la ministre des Affaires sociales Laurette Onkelinx. Selon lui, s'il n'y a pas d'accord médico-mutualiste, cela n'aura pas d'effet à court terme. Mais à long terme, le fait de vider la médico-mut de son sens ouvrira la porte à une défédéralisation.

L'Absym a refusé la semaine dernière d'entrer en négociation pour la conclusion d'un nouvel accord médico-mutualiste. Le syndicat de médecins reproche à la ministre de vouloir imposer par la loi l'élargissement du tiers payant social et, conformément à l'accord de gouvernement, interdire les suppléments d'honoraires dans les chambres à deux lits. Mme Onkelinx a vu lundi séparément les acteurs de la médico-mut et leur a fixés un rendez-vous ensemble ce mardi à 9h30. Mais l'Absym n'y participera pas. "Nous avons l'impression de ne pas avoir été entendus", a dit mardi matin M. de Toeuf. "Qu'on ramène le débat dans la médico-mut", a-t-il ajouté. Selon lui, s'il n'y a pas d'accord médico-mutualiste, cela n'aura pas de grandes conséquences dans l'immédiat. Mais il met en garde: "c'est la conception même de l'assurance-maladie qu'on remet en cause. Si l'INAMI n'est plus nécessaire, on ouvre la porte à la défédéralisation après 2014". (MUA)

Nos partenaires