Accord commercial UE-USA - Le MR s'abstient sur l'exception culturelle, préférant le non-engagement

05/06/13 à 17:34 - Mise à jour à 17:34

Source: Le Vif

(Belga) Le MR s'est abstenu mercredi lors de l'approbation par le PS, Ecolo, le cdH et les FDF d'une résolution réclamant l'exclusion des produits culturels du futur accord de libre-échange entre l'Union européenne et les Etats-Unis ; il préfère pour maintenir l'"exception culturelle" une stratégie de non-engagement face aux demandes américaines.

L'exclusion des produits culturels et de services audiovisuels n'est "pas opportune" car elle pousserait les Etats-Unis à exiger des compensations dans d'autres domaines, a affirmé la députée MR Florine Pary-Mille, en plénière du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les réformateurs estiment préférable que l'UE se contente de ne pas prendre position sur les propositions avancées par les Etats-Unis. "C'est d'ailleurs la position défendue par la Belgique, ainsi que par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles", a affirmé la cheffe de groupe MR Françoise Bertieaux, démentie sur ce dernier point par la ministre francophone de la Culture Fadila Laanan. "Nous avons bien demandé l'exclusion", a souligné la ministre socialiste. Mme Laanan a mis en garde contre le danger de transiger sur la culture. Elle a notamment évoqué les services audiovisuels non linéaires (la vidéo à la demande, par exemple). "Ce ne sont pas que des tuyaux, mais aussi des contenus, de la création culturelle", a-t-elle fait valoir. "N'ayons pas peur, d'autres Etats membres de l'Union soutiennent notre position". Isabelle Meerhaeghe (Ecolo) s'est pour sa part inquiétée de la position que défendra le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) à l'échelon européen. Si la Belgique devait prôner le non-engagement au lieu de l'exclusion, le fédéral irait à l'encontre de ses Communautés, a-t-elle averti. Pour Savine Moucheron (cdH), ce serait une erreur tactique d'ainsi marquer un retrait par crainte de représailles commerciales américaines. Caroline Persoons (FDF) a quant à elle voulu cosigner la résolution approuvée, mais n'a pu le faire en raison de l'urgence invoquée. L'échéance se rapproche en effet: un vote des ministres européens le 14 juin prochain doit entériner le projet de mandat de négociation de la Commission européenne sur ce point. (Belga)

Nos partenaires