Accord budgétaire francophone - La CGSLB appelle l'Olivier à prendre l'exercice budgétaire "plus au sérieux"

18/07/13 à 12:24 - Mise à jour à 12:24

Source: Le Vif

(Belga) Le syndicat libéral CGSLB a appelé jeudi les gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles à prendre l'exercice budgétaire "plus au sérieux", après l'adoption d'un second ajustement pour 2013 et le renvoi d'un accord final sur le budget 2014 à la rentrée.

Accord budgétaire francophone - La CGSLB appelle l'Olivier à prendre l'exercice budgétaire "plus au sérieux"

"Les gouvernements jouent là un jeu extrêmement dangereux. Reporter un tel processus à un moment encore plus proche des élections de 2014 ne nous semble pas raisonnable", a commenté jeudi le syndicat dans un communiqué. Celui-ci pointe dans la foulée les nouvelles contraintes budgétaires liées au transfert de compétences prévu par la sixième réforme de l'Etat. "Le risque que les vrais choix budgétaires et le dossier réforme de l'état soient de facto reportés à la prochaine législature se précise et ce n'est pas bon pour nos entités fédérées de perdre du temps", ajoute la CGSLB. Parmi les mesures budgétaires déjà annoncées, le syndicat libéral s'inquiète de la révision des droits d'enregistrement "qui va toucher de plein fouet les jeunes qui tentent d'acquérir leur logement et ont pour l'instant bien des difficultés à obtenir du crédit", selon lui. Il fustige aussi les économies envisagées dans l'enseignement. "Nous savons tous qu'il s'agit là d'un enjeu capital pour l'avenir", rappelle la CGSLB qui redoute des licenciements dans ce secteur. Enfin, le syndicat bleu déplore la décision de ne plus remplacer tous les fonctionnaires en partance alors qu'"aucune analyse n'est réalisée sur une rationalisation des structures multiples en Région wallonne". (Belga)

Nos partenaires