Accident de train à Schellebelle: quelques échantillons ont déjà été analysés

15/05/13 à 20:33 - Mise à jour à 20:33

Source: Le Vif

(Belga) Des échantillons de sang et d'urine de personnes qui avaient été emmenées à l'hôpital parce qu'elles présentaient des symptômes, ont bien été analysés après l'accident de train de marchandises survenu le 4 mai à Wetteren. C'est ce qu'a indiqué Zeger Vermeulen, inspecteur au SPF Santé publique et membre de la cellule de crise à Wetteren.

Accident de train à Schellebelle: quelques échantillons ont déjà été analysés

Het Laatste Nieuws indiquait mercredi que l'examen des échantillons de sang qui avaient été prélevés auprès de quelque 1.700 riverains de Wetteren et des environs, n'avait pas encore commencé. Tant que le ministère de la Santé publique n'a pas établi de méthode d'analyse, les échantillons ne seront pas utilisés, selon le quotidien. "Il y a bien eu des échantillons qui ont été analysés dans le cadre du processus de traitement", a toutefois commenté Zeger Vermeulen. "Pour certaines personnes qui se sont présentées avec des plaintes, des échantillons ont été analysés en vue d'établir un diagnostic et une thérapie." Il s'agit d'une partie des 400 personnes qui avaient été emmenées à l'hôpital pour un contrôle ou pour être soignées. La saisie conservatoire du parquet de Termonde sur les échantillons ne signifie évidemment pas qu'ils ont été physiquement confisqués, précise l'inspecteur du SPF. "Tous les échantillons sont gelés et conservés dans les labos ou là où ils ont été prélevés. L'objectif est qu'ils puissent à nouveau être analysés, si cela était nécessaire plus tard. Il n'est pas indispensable de faire examiner systématiquement tous les échantillons, certainement pas s'il n'y a aucune plainte ou symptôme." (Belga)

Nos partenaires