Accident de train à Schellebelle - Le parquet impose une saisie conservatoire sur les échantillons

15/05/13 à 18:58 - Mise à jour à 18:58

Source: Le Vif

(Belga) Le parquet de Termonde a mis sous saisie conservatoire tous les échantillons de sang et d'urine qui ont été prélevés sur les riverains et les prestataires de soins à la suite de l'accident d'un train de marchandises, le 4 mai, à Wetteren. C'est ce qui ressort d'une communication du service de gestion de crise du SPF Santé publique à l'adresse des généralistes.

Accident de train à Schellebelle - Le parquet impose une saisie conservatoire sur les échantillons

Het Laatste Nieuws indiquait mercredi que l'examen des échantillons de sang qui avaient été prélevés auprès de quelque 1.700 riverains de Wetteren et les environs, n'avait pas encore commencé. Tant que le ministère de la Santé publique n'a pas établi de méthode d'analyse, les échantillons ne seront pas utilisés. "Entre-temps, une réunion est prévue au Conseil supérieur de la Santé qui doit permettre de déterminer quel est le test le mieux indiqué pour ces échantillons conservés. Comme cet avis n'a pas encore été émis, il est conseillé de mentionner sur le formulaire de demande qu'il s'agit d'une analyse dans le cadre de la catastrophe ferroviaire de Wetteren", écrit le SPF Santé publique aux généralistes. D'après une précédente communication du Centre de gestion de crise du SPF à l'adresse des généralistes, des services d'urgence et des labos, il ressort que c'est le parquet qui a imposé une saisie conservatoire sur tous les échantillons. "Cette mesure, purement conservatoire, a pour objectif de préserver les droits de toutes les victimes potentielles de procédures futures éventuelles", a indiqué le parquet de Termonde. Il s'agit d'une mesure provisoire, conservatoire, détaille une porte-parole du parquet. "Le SPF Santé publique a, à notre demande, communiqué nos consignes à tous les généralistes, laboratoires et hôpitaux de Flandre, avec pour but de couvrir le plus de victimes potentielles. Cette mesure conservatoire n'empêche en aucun cas des analyses complémentaires du SPF Santé publique. Actuellement, aucune analyse n'est prévue par la Justice." (Belga)

Nos partenaires