Accident de Sierre - Les parents en appel du classement de la procédure pénale

30/06/14 à 20:02 - Mise à jour à 20:02

Source: Le Vif

(Belga) Plusieurs parents de victimes interjettent appel contre la décision du ministère public valaisan de classer la procédure pénale ouverte après l'accident de car de Sierre, a annoncé lundi l'avocat du cabinet néerlandais Nolet Advocaten, Job Knoester, dans un communiqué. "Les familles estiment la décision du ministère public incompréhensible pour plusieurs raisons, et ils feront appel", selon l'avocat.

Accident de Sierre - Les parents en appel du classement de la procédure pénale

Les parents concernés trouvent incompréhensible que les autorités suisses n'aient jamais mis en place une expertise indépendante afin d'obtenir une deuxième opinion. Les familles ont récemment adressé plusieurs questions au procureur suisse Elsig par le biais de leur avocat néerlandais, mais elles sont restées sans réponse. "Nous avons du faire appel à un avocat suisse afin de lui adresser une nouvelles fois toutes nos questions, mais nous n'avons pas obtenu de réaction. Un comportement qu'on ne peut pas qualifier de professionnel envers des personnes qui ont perdu ce qu'elles avaient de plus cher, leurs enfants", selon les parents. Les familles soulignent qu'elles ne désirent pas accabler le chauffeur du bus. Elles partent, au contraire, du principe qu'il fait également partie des victimes. "Les parents ne peuvent pas, ne veulent pas et ne vont pas lâcher l'affaire, tant qu'ils ne découvriront pas de quelle manière une telle catastrophe a pu se produire. D'une part, c'est nécessaire afin de pouvoir faire leur deuil. D'autre part, ils désirent s'assurer que cela ne se reproduise plus jamais. Il est donc important d'enquêter sur la consommation de médicaments du chauffeur. Si elle est à l'origine de la catastrophe, l'industrie pharmaceutique devra prendre ses responsabilités afin d'éviter de nouveaux accidents", peut-on lire dans un communiqué. Parallèlement, un bureau d'enquêtes indépendant canadien, IFS (Independent Forensic Services), effectuera une nouvelle enquête. Une reconstitution de l'accident aura également lieu le mercredi 2 juillet prochain, à la demande d'un groupe de parents qui ne se satisfont pas des conclusions de la justice suisse. Les familles se questionnent aussi sur l'absence d'un geste de la part des politiques belges et néerlandais à l'égard des victimes d'une telle tragédie. Le 13 mars 2012, le car qui transportait deux classes de Lommel et d'Heverlee avait percuté la paroi d'un tunnel autoroutier à Sierre, faisant 28 morts, parmi lesquels 22 enfants. (Belga)

Nos partenaires