Abus sexuels: plus de 400 requêtes au Centre d'arbitrage à une semaine de l'échéance

24/10/12 à 15:44 - Mise à jour à 15:44

Source: Le Vif

(Belga) Plus de 400 requêtes (403 à la date du 23 octobre) ont été introduites à ce jour au Centre d'arbitrage en matière d'abus sexuels qui examine des faits prescrits commis au sein de l'Eglise. Deux tiers des requêtes sont envoyées par des néerlandophones et quatre-vingt pour-cent le sont par des hommes.

Abus sexuels: plus de 400 requêtes au Centre d'arbitrage à une semaine de l'échéance

A la date du 15 octobre, le Centre avait reçu 380 requêtes, 257 de la part de néerlandophones, 122 émanant de francophones et 1 en langue allemande. Dans 80,1% des cas, elles ont trait à des faits présumés dont la victime serait un homme. De ces statistiques présentées mercredi en Commission de suivi de la Chambre, il ressort que sur huit affaires traitées à ce jour, sept ont abouti à une conciliation devant la Chambre d'arbitrage permanente. Les deux experts de la Commission de suivi ont par ailleurs dissipé tout doute à propos de la confidentialité imposée aux victimes, qui selon le député Renaat Landuyt (sp.a) pourrait les empêcher d'ester en justice. Les experts ont rappelé que le Centre d'arbitrage n'examine que les faits prescrits, qui ne peuvent dès lors plus être examinés par la justice. La confidentialité, ont-ils souligné, vise à ne pas communiquer le nom de l'auteur présumé, ce qui constituerait une violation des règles de prescription. En revanche, la victime n'est pas empêchée de dire que l'Eglise a reconnu l'abus sexuel ni de s'exprimer sur le fait qu'une conciliation est intervenue ou sur le montant versé. Les requêtes peuvent être introduites au Centre jusqu'au 31 octobre. (PVO)

Nos partenaires