Abus sexuels au sein de l'Eglise - Une plainte contre les évêques belges et le Saint-Siège déclarée nulle

01/10/13 à 12:08 - Mise à jour à 12:08

Source: Le Vif

(Belga) Une plainte contre les évêques belges et le Saint-Siège déposée par des victimes présumées d'abus sexuels a été déclarée nulle mardi par le tribunal de première instance de Gand. Trente-neuf victimes présumées voulaient lancer une action collective mais seule la plainte d'une victime présumée a été déclarée recevable.

Le bureau d'avocats qui représente les victimes d'abus sexuels au sein de l'Eglise avait pour objectif, via cette action, de faire reconnaître la responsabilité du Saint-Siège et des évêques belges. Les victimes soulignent qu'elles ont subi des abus sexuels et qu'elles ont souffert de la négligence des autorités religieuses. L'action civile avait été lancée en 2011. Mardi, le tribunal s'est déclaré partiellement compétent pour juger l'affaire, mais seule la plainte d'une victime qui s'était présentée comme représentante des autres, a été jugée à titre individuel. Et celle-ci a été déclarée nulle. "La plainte ne contient aucune information quant aux fautes imputées aux différentes personnes mises en cause ou aux dommages éventuellement causés par celles-ci." Les évêques et hautes autorités ne savent donc pas ce qui leur est reproché, a souligné le tribunal. Ce dernier a estimé par ailleurs qu'il n'était pas compétent pour juger le Saint-Siège. Celui-ci "est considéré comme un Etat protégé par le droit international qui ne peut être jugé par un tribunal étranger", a avancé le tribunal. Les 38 autres plaintes ne pourront être examinées que si les victimes se présentent individuellement. (Belga)

Nos partenaires