Abdication - Les Belges estimaient en 2011 qu'Albert II pouvait abdiquer après la réforme de l'Etat

03/07/13 à 21:29 - Mise à jour à 21:29

Source: Le Vif

(Belga) Les citoyens belges estimaient dans une enquête publiée par le magazine Royals en septembre 2011 que le roi Albert II pouvait abdiquer après la 6ème réforme de l'Etat. L'opinion publique considérait par contre comme un problème que Philippe lui succède sur le trône.

Abdication - Les Belges estimaient en 2011 qu'Albert II pouvait abdiquer après la réforme de l'Etat

Parmi les personnes interrogées dans le cadre de cette enquête, 80% avaient répondu qu'elles trouveraient normal qu'Albert II profite d'une retraite méritée dès le bouclage de la réforme. Conscients de l'âge avancé et de la santé de plus en plus fragile du souverain, les sondés se montraient par contre moins enthousiastes concernant l'accession au trône de son fils, toujours impopulaire. Albert II semblait déjà préparer le terrain, apparaissant de moins en moins souvent en public. Le quotidien Het Nieuwsblad avait publié ses calculs en septembre 2011. Alors qu'il avait l'habitude de faire 25 à 40 apparitions publiques annuelles, le Roi n'avait visité une ville ou une entreprise qu'à 19 reprises en 2010, selon le journal. Pour les 9 premiers mois de 2011, le quotidien en avait comptabilisé 13, le Roi privilégiant un travail plus intensif dans l'ombre, avec une augmentation significative des audiences au Palais en 2011, pour tenter de sortir le pays de la crise politique. L'accord institutionnel sur la sixième réforme de l'Etat est intervenu en décembre 2011, et son premier volet a été voté en juillet 2012. Parallèlement, le prince Philippe prenait de l'ampleur, menant visites officielles et délégations sous l'attention des médias. (Belga)

Nos partenaires