Abdication du roi Juan Carlos - Une vague européenne d'abdications sans doute amenée à s'étendre

02/06/14 à 14:39 - Mise à jour à 14:39

Source: Le Vif

(Belga) Avec l'annonce lundi matin de l'abdication du roi Juan Carlos, trois monarques européens ont ainsi décidé en moins de 18 mois de renoncer à leur trône: Juan Carlos, mais également Beatrix des Pays-Bas en avril 2013 et Albert II en juillet dernier. Un phénomène qui était jusque récemment plutôt rare sur le continent, à l'exception des Pays-Bas où les reines successives en ont presque fait une tradition. Les reines Wilhelmine et Juliana, respectivement grand-mère et mère de Beatrix, ont en effet toutes deux abdiqué en faveur de leur fille, en 1948 et 1980.

Abdication du roi Juan Carlos - Une vague européenne d'abdications sans doute amenée à s'étendre

Vincent Dujardin, professeur d'histoire à l'UCL, explique cette nouvelle "tendance" par l'acroissement de l'espérance de vie. "On peut s'attendre à de plus en plus d'abdications", précise-t-il. "Les monarques s'adaptent simplement à l'accroissement de l'espérance de vie. A partir d'un certain âge, ils perdent le contact avec les réseaux politiques et actifs plus jeunes", ce qui peut pousser à un passage de flambeau. L'abdication du roi Juan Carlos, rattrapé au fil du temps par différents scandales ainsi que par des problèmes de santé, était attendue. "Nous connaissons aujourd'hui des monarchies constitutionnelles. Le premier rôle du monarque y est la représentation", indique Vincent Dujardin. "Donc, cela pose un problème quand l'image du souverain est écornée, et un passage de flambeau permet alors de redorer le blason de la monarchie". Patrick Weber, chroniqueur royal pour RTL Belgium, voit plutôt la "vague" récente de départs volontaires comme un signe "du changement de statut de la monarchie". "Elle n'est plus sacrée, plus liée à une mission divine! Il est donc légitime que le souverain puisse à un moment renoncer à son poste, comme une sorte de 'super-fonctionnaire'", indique-t-il. "On ne peut pas renoncer à quelque chose qui a été donné par dieu, mais on peut renoncer aux pouvoirs conférés par le peuple". (Belga)

Nos partenaires