Abdication - "Clair que la fonction royale évoluera encore"

03/07/13 à 19:45 - Mise à jour à 19:45

Source: Le Vif

(Belga) "Il est clair que, progressivement et indépendamment de qui est sur le trône, la fonction royale évoluera encore", a estimé mercredi l'ancien Premier ministre Jean-Luc Dehaene, même si la Belgique n'est "pas mûre" pour une monarchie protocolaire.

Interrogé dans les couloirs du Parlement européen à Strasbourg, l'eurodéputé s'est souvenu de l'accession au trône d'Albert II. "J'étais Premier ministre à la mort du Roi Baudouin. C'est moi qui ai eu le premier contact avec le Prince Albert (...) d'abord au téléphone, puis physiquement à Motril", où Baudouin est décédé. "A l'époque, tout le monde pensait au Prince Philippe" pour la succession, mais constitutionnellement il revenait à Albert d'assumer cette responsabilité, ce qu'il a accepté immédiatement, note M. Dehaene. Aujourd'hui, Philippe est prêt à succéder à son père, poursuit-il, jugeant que la fonction fait l'homme. "Ce que les gens disent n'est pas nécessairement la vérité". La fonction royale évoluera encore indépendamment de la personnalité du souverain, estime encore l'ancien Premier ministre, qui rappelle à quel point elle a changé au fil des décennies. "Albert Ier présidait certains Conseils des ministres", souligne-t-il. "Je ne crois pas que nous soyons mûrs pour faire le pas (de la monarchie protocolaire) comme aux Pays-Bas", conclut M. Dehaene, mais "il est clair que, progressivement et indépendamment de qui est sur le trône, la fonction royale évoluera encore". (Belga)

Nos partenaires