Abdication - Albert II peu épargné par les soucis de santé ces dernières années

03/07/13 à 18:09 - Mise à jour à 18:09

Source: Le Vif

(Belga) Albert II lui-même n'a pas caché mercredi que sa santé et son âge constituaient les premiers motifs justifiant une prise de distance définitive de l'homme avec sa fonction. Âgé de 79 ans, le souverain a multiplié les visites en milieu hospitalier ces dernières années.

En novembre 2011, au coeur des négociations autour de la formation du gouvernement fédéral, Albert II avait subi une intervention chirurgicale au nez pour le traitement d'un epithelioma basocellulaire, une forme de cancer de la peau qui se présente sous l'aspect d'un petit bouton apparaissant sur les zones les plus exposées au soleil. L'intervention avait été réalisée aux cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles. En février 2008, Albert II avait été opéré avec succès de la cataracte à l'oeil droit à l'hôpital universitaire d'Anvers (UZA). Cette cataracte était liée à l'âge et le souverain avait déjà subi une opération similaire à l'oeil gauche en février 2006 dans le même hôpital anversois. Fin juin 2007, Albert devait subir une intervention de plus grande envergure, d'une dizaine de jours, à la clinique Saint-Jean à Bruxelles. Le Roi s'était fracturé le col du fémur après une chute survenue au château de Laeken. Après son message de Noël en 2007, Albert avait même quitté la scène publique, sur conseil de son médecin, et n'allait reprendre le cours normal de ses activités que le 30 janvier à l'occasion de la réception du Nouvel An au Palais. En 2000, Albert subit deux opérations en peu de temps. Fin janvier, il se trouve à l'hôpital Onze-Lieve-Vrouwziekenhuis d'Alost pour une intervention neuro-chirurgicale au niveau de la colonne vertébrale en raison d'une sciatique causée par une hernie discale. En avril, il est opéré d'un quadruple pontage coronarien dans le même hôpital. En septembre 1999, le Roi doit suspendre toutes ses activités durant sept jours en raison de violents maux de dos, maux dont il souffre déjà depuis plusieurs années. Cela ne l'a toutefois pas empêché d'assister aux cérémonies et festivités données à l'occasion du mariage de son fils Philippe. Enfin, un des passe-temps favoris du souverain, la moto, lui a également valu quelques pépins physiques. Le Roi s'est ainsi déjà blessé à plusieurs reprises en raison de chutes en moto. Lors de l'une d'elles, à Fréjus, dans le sud de la France, en août 1984, peu avant le mariage de sa fille Astrid, Albert, alors encore prince, s'est cassé plusieurs côtes. La douleur était telle qu'il a arrêté de fumer. Le 8 novembre 2002, il chute une nouvelle fois avec son deux-roues dans le sud de la France et se casse la cheville. (Belga)

Nos partenaires