Abaisser le droit de vote à 16 ans - Le Conseil de la jeunesse préfère élargir le débat

08/05/14 à 12:34 - Mise à jour à 12:34

Source: Le Vif

(Belga) Abaisser le droit de vote à 16 ans n'est pas une priorité aux yeux du Conseil de la jeunesse, qui a préconisé jeudi d'élargir le débat à l'engagement et la perte de sens politique de nombreux jeunes, afin de former de véritables "citoyens responsables, actifs, critiques et solidaires (CRACS)".

Abaisser le droit de vote à 16 ans - Le Conseil de la jeunesse préfère élargir le débat

Un récent sondage du Conseil de la Jeunesse démontre que nombre de jeunes se disent opposés au droit de vote dès 16 ans, relève dans un communiqué l'organe d'avis des jeunes en Fédération Wallonie-Bruxelles. Car la question essentielle est celle de la formation pour permettre aux jeunes de se construire leur propre opinion et retrouver de l'intérêt pour la politique, commente le Conseil en évoquant les programmes scolaires. Ce réinvestissement doit aussi passer par une meilleure prise en compte de l'avis des jeunes dans les politiques qui les concernent ainsi que par la valorisation des organes créés pour les représenter, ajoute-t-il. Et puis, comment concilier cela avec la tendance de la société à "responsabiliser de plus en plus jeunes les adolescents, sans pour autant leur donner la place qu'ils mériteraient dans l'espace public", demande le Conseil en rappelant l'abaissement à 14 ans de l'âge auquel un jeune peut être puni d'une sanction administrative communale (SAC). Dès lors, le droit de vote à 16 ans ne doit pas être l'élément central du débat et ne doit pas être adopté sans un cadre structurel référent ; il peut plutôt faire partie d'une réflexion plus globale sur l'engagement et la perte de sens politique de nombreux jeunes citoyens, estime le Conseil. (Belga)

Nos partenaires