A Aywaille, les décisions du Collège communal pourraient être invalidées

26/04/13 à 13:13 - Mise à jour à 13:13

Source: Le Vif

(Belga) Les décision prises par le nouveau Collège communal d'Aywaille pourraient ne pas être validées. La présidente du CPAS (Centre public d'action sociale), Marie-Paule Flohimont (Ensemble) n'a en effet pas encore prêté serment devant le conseil communal, a mentionné La Meuse vendredi.

Le problème a été soulevé lors du conseil communal de jeudi soir par la cheffe de file de l'opposition cdH, Vanessa Matz. "Le président du CPAS doit prêter serment au sein du conseil de l'action sociale et aussi devant le conseil communal", a expliqué Vanessa Matz vendredi à Belga. "À Aywaille depuis le début du mois de janvier, le conseil n'est donc pas complet. Tous les actes posés par le Collège communal pourraient alors être invalidés si l'opposition pose un recours auprès de la tutelle". Le cabinet de Paul Furlan, ministre wallon (PS) des Pouvoirs locaux et des Villes, confirme que le président du CPAS doit également prêter serment en séance publique, lors du conseil communal. "Potentiellement, si cela n'a pas été fait, le problème de la validité des actes posés par le président du CPAS peut se poser, si un recours est déposé", a précisé le porte-parole du ministre. Vanessa Matz précise qu'elle n'a pas l'intention de déposer ce recours mais elle veut attirer l'attention de la majorité. "Celle-ci ne mesure pas l'importance de la situation, j'ai eu droit à un haussement d'épaule", a-t-elle déploré. Le bourgmestre aqualien, Philippe Dodrimont (Ensemble) reconnaît que l'administration communale n'a pas respecté les règles mais il affirme qu'il s'agit d'un oubli. "Madame Flohimont prêtera serment lors du prochain conseil communal, il n'y aura pas de conséquences sur les décisions prises", a-t-il conclu. (Belga)

Nos partenaires