"82% de généraux flamands en 2015" dans l'armée

18/10/13 à 07:15 - Mise à jour à 07:15

Source: Le Vif

(Belga) Depuis la sortie explosive du colonel Luc Gennart sur la flamandisation de l'armée il y a trois ans, le rapport de force entre néerlandophones et francophones n'a pas bougé d'un millimètre, affirme vendredi le député MR Denis Ducarme dans les colonnes de La Libre Belgique.

Grâce à des relais internes au sein de la Défense, l'homme politique a constaté que l'équilibre linguistique chez les officiers généraux (Général, lieutenant-Général, Général-major, Général de brigade) est de l'ordre de 70%-30% en faveur des Flamands. De plus, dans les prochains mois, plusieurs départs à la retraite vont tomber parmi la petite trentaine de généraux belges et il s'agira essentiellement de francophones, précise-t-il au quotidien. Après ces départs, le déséquilibre linguistique au top de l'armée passera à 82%-18% début 2015, selon lui. "Il ne resterait donc plus que cinq généraux francophones contre 22 Flamands" Par ailleurs, sur les quatre composantes de l'armée, il n'y a qu'un seul francophone à la tête de l'une d'entre elles, la Marine. "On veut que Di Rupo se mouille dans ce dossier où on ne l'a pas encore entendu", souligne Denis Ducarme qui rappelle que le groupe de travail spécialement constitué pour plancher sur l'équilibre linguistique à l'armée avait accouché de recommandations pour améliorer les choses. "Je constate que les recommandations votées à la Chambre pour le rééquilibrage linguistique de l'armée n'ont pas été mises en oeuvre par le ministre De Crem." "Les chiffres de Denis Ducarme sont erronés.(...) Par ailleurs, le ministre a déjà réalisé certaines des recommandations parlementaires", a pour sa part répondu le porte-parole du cabinet du ministre de la Défense, Pieter De Crem. (Belga)

Nos partenaires