400 personnes à l'Atomium pour demander la suppression des delphinariums en Europe

28/06/14 à 16:23 - Mise à jour à 16:23

Source: Le Vif

(Belga) Quelque 400 personnes issues de diverses associations étaient rassemblées samedi au pied de l'Atomium à Bruxelles pour demander la suppression des delphinariums en Europe. "Les dauphins sont des êtres intelligents et leur place n'est pas en prison", a indiqué l'une des organisatrices, Annelies Mullens. "Ils doivent pouvoir évoluer librement en mer."

400 personnes à l'Atomium pour demander la suppression des delphinariums en Europe

"Les delphinariums ne sont rien d'autre qu'une forme d'esclavage", poursuit-elle. "Ils ne servent pas à l'enseignement ni à la science et encore moins au maintien de l'espèce. On avance ces arguments uniquement pour engranger encore plus de rentrées. Les delphinariums sont apparus dans les années '60 dans un but de divertissement et c'est toujours leur unique raison d'être aujourd'hui." Des membres de Greenpeace, de Bite Back, une association du bien-être animal, et de la Sea Shepherd Conservation Society, une organisation qui milite contre la chasse aux baleines, aux phoques et autres animaux de mer, ont participé à la manifestation. Quelques manifestants se sont couchés sur l'herbe pour former une heure durant le mot "free". Richard O'Barry, ancien dresseur des cinq dauphins ayant joué dans la série télévisée "Flipper" dans les années '60, était également de la partie. L'homme est devenu l'un des plus fervents militants anti-captivité. Il est aujourd'hui à l'affiche du documentaire "The Cove", qui dévoile les massacres de dauphins perpétrés dans la baie de Taiji, au Japon. Dimanche, une action similaire sera menée au delphinarium de Bruges, le Koning Boudewijnpark. (Belga)

Nos partenaires