300 personnes manifestent à Bruxelles contre les expulsions en Afghanistan

16/07/13 à 14:36 - Mise à jour à 14:36

Source: Le Vif

(Belga) Environ 300 personnes, selon une estimation de la police de Bruxelles-Nord, se sont rassemblées à l'appel du collectif des Afghans, mardi, de 11 à 13h00, devant le Conseil du contentieux, rue Gaucheret, à Schaerbeek. Les manifestants se sont ensuite rendus vers 13h30, devant le cabinet de la secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, Maggie De Block (OpenVld), où une délégation devait être reçue en début d'après-midi.

Une semaine d'actions et de réflexion a été organisée par des Afghans et des citoyens belges pour dénoncer la multiplication des arrestations récentes d'Afghans. Dans ce cadre, un rassemblement s'est tenu aux portes de l'audience concernant un jeune Afghan d'une vingtaine d'années, arrivé en Belgique il y a environ 4 ans et envoyé au centre fermé 127bis début juillet. Ce dernier souhaite contester son expulsion et demande une actualisation de l'examen du risque sécuritaire à Kaboul, destination privilégiée de rapatriement. Son audience s'est déroulée avec le soutien audible des familles qui scandaient en choeur "We want justice". "C'est avec Maggie De Block que les des rapatriements individuels vers l'Afghanistan ont commencé, constate l'avocate Selma Benkhelifa. Récemment, beaucoup de familles afghanes ont été regroupées dans des centres fermés et nous craignons des expulsions massives ou tout du moins une accélération du rythme des expulsions. L'Office des étrangers s'est toutefois montré rassurant." Relevant le risque sécuritaire, le collectif conteste toute expulsion en Afghanistan et demande un traitement plus spécifique pour ceux arrivés mineurs sur le sol belge. (Belga)

Nos partenaires