30 morts dans des combats inédits entre Kurdes et rebelles à Alep

27/10/12 à 18:29 - Mise à jour à 18:29

Source: Le Vif

(Belga) Des affrontements inédits entre miliciens kurdes et rebelles anti-régime à Alep, dans le nord de la Syrie, ont fait 30 morts et 200 prisonniers, rapporte samedi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Ces affrontements viennent se greffer à un conflit qui oppose les forces gouvernementales aux groupes rebelles depuis qu'un soulèvement contre le régime s'est transformé en insurrection armée, fragilisant davantage un pays miné par 19 mois de violences. Les heurts sans précédent ont éclaté vendredi entre des rebelles et des membres du Parti de l'Union démocratique kurde (PYD), la branche syrienne du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan, kurde turc) dans le quartier à majorité kurde d'Achrafiyé. Ce secteur du nord d'Alep avait été relativement épargné par les violences qui ont éclaté le 20 juillet dans la métropole. Selon des habitants, quelque 200 rebelles se sont inflitrés à Achrafiyé, et les membres des comités populaires kurdes postés à des barrages ont tenté de les repousser, provoquant les affrontements. "Trente personnes -- arabes et kurdes -- sont mortes dans les combats, dont 22 combattants des deux camps", a indiqué l'OSDH qui précise que le quartier est contrôlé par les milices du PYD. Plus de 200 personnes ont été enlevées capturées, selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane: "environ 20 rebelles ont été enlevés par le PYD, les autres personnes enlevées sont des Kurdes". La minorité kurde (15% des 23 millions de Syriens) est hostile au régime, qui l'a réprimée, et méfiante envers l'opposition qu'elle juge peu encline à reconnaître sa spécificité. (VIM)

Nos partenaires