30% des entreprises flamandes ouvertes aux coupures volontaires

21/09/12 à 16:33 - Mise à jour à 16:33

Source: Le Vif

(Belga) Selon une enquête réalisée par l'Unizo, qui représentent les PME du nord du pays, environ 30% de ces entreprises sont prêtes à ouvrir le dialogue sur d'éventuelles coupures volontaires de courant sous certaines conditions. Cette enquête est a considérer dans le cadre du plan d'urgence préparé par le gouvernement et le gestionnaire de réseau Elia pour la saison hivernal.

30% des entreprises flamandes ouvertes aux coupures volontaires

Le plan d'urgence, prévoit, dans un premier temps, de travailler sur la prévention auprès de la population. Si cela ne suffit pas à juguler un éventuel pic de consommation, des mesures plus draconiennes pourraient voir le jour comme demander aux entreprises de procéder à des coupures. Pour plus de 1.000 PME flamandes, le choix se porte, dans un tel cas de figure, sur les coupures volontaires et planifiées. Pour 30% d'entre elles, un telle perspective est en tout cas possible. Il s'agit principalement d'entreprises actives dans les services. Pour 55% des PME, une coupure de courant s'accompagnerait néanmoins de conséquences très négatives. (PASCAL PAVANI)

Nos partenaires