"2013 sera l'année des réformes", assure Joëlle Milquet

16/01/13 à 08:01 - Mise à jour à 08:01

Source: Le Vif

(Belga) La ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet compte mettre en oeuvre plusieurs réformes en 2013 et réclame notamment une réforme de la loi Salduz, qui accapare trop de policiers, indique-t-elle mercredi dans la DH/Les Sports.

"2013 sera l'année des réformes", assure Joëlle Milquet

Mme Milquet (cdH) annonce pour la fin février la note-cadre de sécurité "intégrale", associant le fédéral, les Communautés et les Régions. Celle-ci mettra en avant neuf priorités telles que la lutte contre le radicalisme, contre la violence dans les espaces publics, la délinquance chez les jeunes ou la violence à l'égard des femmes. La ministre de l'Intérieur parle de prévention, mais regrette par ailleurs les retards pris dans son projet de réforme des sanctions administratives, qu'elle attribue à une frilosité politique liée aux élections locales. Outre l'objectif de 20% de policiers en plus dans les rues, Joëlle Milquet compte avancer dans la clarification des fonctions de sécurité (police militaire, corps de sécurité, firmes de gardiennage, police, gardiens de la paix), en déchargeant la police de certaines missions (surveillance des bâtiments stratégiques, grands événements, visionnage des caméras de surveillance, etc). La loi Salduz, qui impose la présence d'un avocat auprès du suspect dès le premier interrogatoire, alourdit le travail administratif des policiers. "Nous devrons la réformer, il existe une marge de manoeuvre par rapport à nos obligations internationales". La ministre compte aussi rendre obligatoire le recours à un service de sécurité dans toutes les boîtes de nuit. En échange, elle veut assainir le secteur du gardiennage, où sévit trop de travail au noir. (BRUNO FAHY)

Nos partenaires