20 mois de prison requis à l'encontre du député Laurent Louis

13/05/14 à 16:19 - Mise à jour à 16:19

Source: Le Vif

(Belga) Le ministère public a requis, mardi après-midi, une peine de 20 mois de prison avec sursis à l'encontre du député fédéral indépendant Laurent Louis, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Laurent Louis est prévenu d'outrages à l'égard du Premier ministre, de calomnies à l'égard d'un journaliste et de plusieurs autres personnes ainsi que de recel de pièces du dossier Dutroux.

20 mois de prison requis à l'encontre du député Laurent Louis

Le ministère public a estimé que toutes les préventions étaient établies à l'encontre de Laurent Louis et a requis une peine de 20 mois de prison avec sursis et une amende de 50.000 euros. Laurent Louis, député indépendant et fondateur du parti "Debout les Belges", est prévenu d'outrages à l'égard du Premier ministre Elio Di Rupo qu'il avait traité de pédophile, de calomnies à l'égard d'un journaliste du journal Le Soir qu'il avait qualifié de "protecteur des pédophiles" et de recel de pièces du dossier Dutroux. Lors d'une conférence de presse en avril 2012, Laurent Louis avait dénoncé l'existence de réseaux pédophiles en Belgique et avait montré deux photos provenant du rapport d'autopsie de Julie et Mélissa, victimes du pédophile Marc Dutroux. Environ 70 personnes se sont rassemblées mardi midi devant le Palais de justice de Bruxelles en soutien au député. Elles espéraient pouvoir entrer afin d'assister à la comparution en correctionnelle de Laurent Louis, mais l'accès au Palais de justice leur a été refusé par la police, dont un dispositif assez important était sur place. L'action s'est déroulée sans incident. Le procès se poursuivra ce mardi après-midi avec les plaidoiries de la défense. (Belga)

Nos partenaires