"2.600 foyers en difficulté à cause de Home Vision"

18/10/13 à 01:46 - Mise à jour à 01:46

Source: Le Vif

(Belga) 147 membres de l'asbl "Touche pas à mes certificats verts" (TPCV) étaient rassemblés jeudi soir dans la salle paroissiale de Forville (Fernelmont, province de Namur) pour une réunion d'informations concernant la cessation des obligations contractuelles de la part de leur installateur de panneaux photovoltaïques, l'entreprise Home Vision. "2.600 foyers se retrouvent en difficulté à cause d'Home Vision", selon Régis François, président de l'asbl. Le 28 août dernier déjà, plusieurs "victimes" de la société liégeoise Solar and Co s'étaient rassemblées pour le même problème.

L'émotion était forte jeudi et les réactions étaient partagées entre le dégoût et une grande frustration. Certaines personnes se plaignaient par ailleurs que l'entreprise Home Vision avait fait traîner les choses. "Certaines familles se retrouvent à rembourser des sommes entre 300 et 600 voire 700 euros par mois à la banque auprès de laquelle elles ont contracté un prêt pour l'achat de leurs panneaux photovoltaïques", a expliqué Régis François. Les familles lésées ont bénéficié de conseils d'avocats et notamment de ceux de Me François Etienne, qui était déjà présent fin août. Ces conseils étaient multiples mais surtout très différents car beaucoup de contrats différents ont été établis. L'objectif était de répondre à un maximum de questions mais aussi de fédérer les clients lésés pour mieux se défendre. Un groupe chargé de répercuter l'information aux autres a été désigné. Vu le nombre important de personnes concernées, un prochain rendez-vous est fixé le 22 octobre au même endroit. (Belga)

Nos partenaires