2.000 manifestants à Namur pour défendre le secteur de l'insertion socio-professionnelle

13/12/13 à 11:59 - Mise à jour à 11:59

Source: Le Vif

(Belga) Entre 2.000 et 2.500 travailleurs du secteur de l'insertion socio-professionnelle manifestaient vendredi matin, depuis 10h30, à Namur, pour faire part de leurs craintes vis-à-vis de la réforme du ministre de l'Emploi André Antoine (cdH), accusé de vouloir insérer plus vite mais moins bien, ce qu'il réfute. Vers 11h00, le cortège se trouvait dans les rues de Jambes et devait rallier le cabinet de M. Antoine, en passant devant le Parlement wallon et le Grognon.

Le secteur des 157 entreprises wallonnes de formation par le travail (EFT) et organismes d'insertion socio-professionnelle (OISP) forme chaque année quelque 20.000 demandeurs d'emploi. Il a été réformé l'été dernier par un décret dont l'arrêté d'exécution est en préparation. La plate-forme des fédérations du secteur, l'Interfédé, accuse de longue date André Antoine de favoriser des formations standard et plus rapides, au détriment de l'insertion individualisée, plus adaptée aux exclus et aux plus fragilisés, comme la remise à niveau ou l'alphabétisation. Elle évoque une réduction du financement prévue dans la nouvelle réglementation. Une délégation des manifestants est actuellement reçue au cabinet du ministre Antoine. Ils demandent de revoir l'application du décret et de la postposer du 1er janvier 2015 au 1er janvier 2016. (Belga)

Nos partenaires