19 prévenus comparaissent à Tournai dans le procès dit du "Pot belge"

03/10/13 à 13:05 - Mise à jour à 13:05

Source: Le Vif

(Belga) Le procès dit "du Pot belge" s'est ouvert jeudi matin devant le tribunal correctionnel de Tournai. Dix-neuf prévenus, dont des anciens cyclistes professionnels, ont été cités à comparaître dans cette affaire qui a fait l'objet d'une instruction menée par le parquet de Courtrai en 2006 après des informations lancées par le sénateur Jean-Marie Dedecker au sujet d'un trafic de produits dopants dans le cyclisme professionnel.

Inquiétés, des proches de l'équipe professionnelle Quick Step avaient été blanchis mais des produits dopants avaient été découverts chez des anciens cyclistes professionnels en Flandre et en Wallonie. Jeudi matin, le ministère public a requis des peines de prison avec sursis contre la plupart des prévenus dont une infirmière qui se servait de produits pharmaceutiques servant à la fabrication d'EPO dans les stock de l'hôpital de Jolimont. Si le procès porte le nom du "pot belge", c'est en raison "de cette infâme soupe à la recette variable" comme l'a qualifiée le procureur du roi. Cette "drogue du pauvre", composée d'amphétamines et de caféine notamment, circulait essentiellement dans le milieu cycliste amateur. Tous les prévenus sont poursuivis pour avoir enfreint la loi du 24 février 1921 sur les produits stupéfiants et non sur base des décrets flamands et wallons qui ont dépénalisé le dopage dans le sport. Le procès se poursuivra jeudi après-midi. L'audience sera consacrée aux premières plaidoiries de la défense. (Belga)

Nos partenaires