18 mois de prison avec sursis requis contre Fournaux

21/11/12 à 14:50 - Mise à jour à 14:50

Source: Le Vif

(Belga) Le parquet général a requis mercredi, devant la cour d'appel de Liège, une peine de 18 mois de prison assortie d'un sursis éventuel contre Richard Fournaux. Le bourgmestre de Dinant, acquitté en première instance, répond toujours de faits de faux et usage de faux, entrave à la liberté des enchères et trafic d'influence dans le cadre de l'attribution de la concession du casino de Dinant.

Richard Fournaux a contesté mercredi, lors de la première audience de l'examen de son dossier devant la cour d'appel, les préventions qui lui sont reprochées. Le bourgmestre dinantais s'est exprimé avec vigueur et agacement face à l'analyse du dossier réalisée par le substitut Hoffelinck. Il est reproché à Richard Fournaux d'avoir favorisé le groupe Accor, au détriment des anciens concessionnaires, les frères Mantia, lors de l'attribution de la concession du casino par la Ville de Dinant à la fin des années 90. Richard Fournaux aurait confondu ses intérêts personnels et ceux de la Ville lors des différentes négociations. Le substitut a considéré lors de son réquisitoire que la procédure d'appel d'offre pour la concession du casino était factice. Richard Fournaux aurait réalisé un habillage pour favoriser le groupe Accor car il aurait eu un avantage personnel, au travers de sa société de peintures, à favoriser ce groupe. Treize ans après le début de cette affaire, une partie des faits est considérée comme prescrite par le parquet. Mais pour les faits de faux, le substitut Hoffelinck a réclamé une peine de 18 mois de prison avec sursis et une interdiction des droits pour une durée de 8 ans. Les parties plaideront jeudi. (ERIC LALMAND)

Nos partenaires