13% seulement des étudiants ont réussi le test préalable aux études de médecine

14/07/14 à 14:54 - Mise à jour à 14:54

Source: Le Vif

(Belga) Le premier des deux tests indicatifs préalables aux études de médecine a enregistré un taux de réussite (moyenne supérieure ou égale à 10 sur 20) de 13%, selon les chiffres livrés lundi par l'Académie de recherche et d'enseignement supérieur (ARES).

13% seulement des étudiants ont réussi le test préalable aux études de médecine

Sur les 1.950 étudiants qui s'étaient inscrits à l'épreuve, 1.714 l'ont effectivement présentée début juillet. Treize pour cent d'entre eux l'ont réussie avec une moyenne supérieure ou égale à 10 sur 20. Seuls 4% des étudiants ont décroché une moyenne supérieure à 12 sur 20. La note moyenne de l'épreuve est de 6,9 sur 20. Ces résultats sont bien en deçà des résultats de l'an dernier où 26% des étudiants avaient réussi l'épreuve en juillet. Si le français et l'anglais sont correctement maîtrisés, c'est dans les matières scientifiques, et en particulier en physique, que les plus grosses lacunes sont constatées. Organisée depuis l'an dernier, cette épreuve indicative est obligatoire pour tout étudiant désireux d'entamer des études de médecine dans une université de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Comme l'année passée, une seconde épreuve est dès à présent prévue, à savoir le 4 septembre prochain. La date limite des inscriptions a été fixée au 31 août à minuit via l'adresse http://test-medecine.ares-ac.be. Ces épreuves instaurées par le ministre Jean-Claude Marcourt visent à permettre aux candidats étudiants en médecine de déceler de manière anticipée leurs éventuelles faiblesses, et éviter ainsi un échec massif en première année. Chaque université organise d'ailleurs des cours préparatoires durant l'été pour aider les candidats au 1er BAC de médecine. (Belga)

Nos partenaires