13 personnes ont perdu la vie à un passage à niveau en 2012

31/01/13 à 05:50 - Mise à jour à 05:50

Source: Le Vif

(Belga) Les passages à niveau belges ont été le théâtre de 52 accidents en 2012, contre 48 en 2011. Le nombre de victimes est en nette augmentation: 13 en 2012 contre 8 en 2011, a souligné Infrabel jeudi dans un communiqué. Selon le gestionnaire du réseau ferroviaire, les usagers de la route ne respectent pas suffisamment les barrières de sécurité et la signalisation.

Après trois années consécutives de baisse du nombre de victimes, Infrabel dresse un constat préoccupant: en 2012, les passages à niveau ont été le théâtre de 52 accidents causant 13 décès (9 en Flandre, 3 en Wallonie et 1 à Bruxelles). En outre, 5 personnes ont été grièvement blessées. Face à ce constat, le gestionnaire du réseau ferroviaire entend continuer à investir dans la sécurisation et la suppression de passages à niveau, mais il rappelle aux "automobilistes, piétons et cyclistes qu'il est impératif de faire preuve de la plus grande vigilance à l'approche des voies ferrées". Au 1er janvier 2013, le réseau ferroviaire belge comptait 1.857 passages à niveau en service (1.624 publics et 236 sur un domaine privé), soit 17 de moins qu'un an plus tôt. En 2012, Infrabel a investi 23 millions d'euros dans la suppression et le renouvellement des passages à niveau du réseau ferroviaire. A l'heure actuelle, "94% des passages à niveau situés sur le domaine publique sont désormais dotés de signalisation active (barrières et/ou signal sonore et lumineux), tandis que les autres (6%), équipés de panneaux routiers, se trouvent en des lieux à très faible densité de trafic", selon Infrabel. Courant 2013, Infrabel organisera une campagne de sensibilisation qui ciblera particulièrement les usagers des 201 passages à niveau situés à proximité immédiate du port d'Anvers. En effet, les accidents dans l'enceinte des infrastructures portuaires représentent, à eux seuls, plus d'1 accident sur 4 (14 faits sur 52). (FMA)

Nos partenaires