12 mois de prison avec sursis pour avoir blanchi 250.000 euros

26/03/13 à 12:22 - Mise à jour à 12:22

Source: Le Vif

(Belga) Le tribunal correctionnel de Namur a condamné mardi Kamel A. à une peine de douze mois de prison avec sursis, 1.000 euros d'amende et cinq ans d'interdiction professionnelle. Cet ex-administrateur de trois sociétés sambrevilloises ainsi que Philippe C., condamné quant à lui à six mois de prison avec sursis, ont été reconnus coupables de blanchiment d'argent, abus de biens sociaux, organisation criminelle, escroquerie, faux et coups.

"250.000 euros d'origine illicite ont été blanchis. L'objectif était de perdre la trace des fonds en les faisant voyager dans différents pays", avait souligné l'avocat général. Kamel A. avait également récolté 777.000 euros de subsides en recherche et développement de la Région wallonne. Selon le ministère public, "il présentait comme son invention le système anti-carjacking qu'il vendait alors que cela existait déjà. La société a obtenu ces subsides grâce à de fausses factures d'entreprises sous-traitantes". Kamel A. et Philippe C., gérant de droit d'une des entreprises, sont également coupables de faillite frauduleuse. Les trois sociétés ont laissé un crédit artificiel de 740.000 euros dus à des créanciers institutionnels (ONSS, TVA, contributions). Kamel A., également chanteur amateur, avait retiré 369.000 euros en liquide de ses entreprises, s'en servant pour de la publicité télévisée pour son disque. L'avocat du principal prévenu avait plaidé pour une simple déclaration de culpabilité. Trois trois autres prévenus dans cette affaire ont été acquittés. (PVO)

Nos partenaires