1.632 médecins de trop en 2017

15/11/13 à 07:18 - Mise à jour à 07:18

Source: Le Vif

(Belga) Selon un rapport de la Commission de la planification de l'offre médicale, la Belgique forme trop de médecins, dont beaucoup ne pourront pas exercer leur profession après leurs études. D'ici à 2017, 1.632 jeunes devraient sortir des études diplômés mais, si la situation actuelle ne change pas, ils ne seront pas autorisés à exercer, peut-on lire vendredi dans Le Soir.

1.632 médecins de trop en 2017

Le rapport, édité par la Direction générale soins de santé du SPF Santé publique, met en lumière la capacité de la Fédération Wallonie-Bruxelles à produire des médecins en dépit des quotas d'agrément fixés par le ministère et montre aussi le peu d'enthousiasme des jeunes pour une carrière de médecin généraliste. La Flandre devrait diplômer, d'ici 2017, quelque 3.341 médecins alors que l'Etat lui accorde 2.829 numéros Inami, soit un excédent de 512 médecins sur quatre ans. En Fédération Wallonie-Bruxelles, où l'accès aux études de médecine reste à peu près libre, les chiffres sont plus préoccupants: on attend plus de 3.000 diplômés sur ces quatre années, pour 1.886 numéros Inami disponibles, soit 1.120 de trop. Le sénateur Jacques Brotchi (MR), qui interpellait la ministre Laurette Onkelinx sur le sujet jeudi, parle d'un "vrai gâchis". Il plaide pour la mise en place d'un "contingentement dès l'entrée, au moins via un examen d'aptitude à l'entrée qui soit obligatoire et contraignant afin de filtrer un minimum" les étudiants. (Belga)

Nos partenaires