Comment les nouvelles technologies nous privent de silence

09/03/16 à 14:17 - Mise à jour à 14:15

L'être humain du 21e siècle baigne dans la technologie. Smartphone, ordinateur, télévision, musique, publicités sont devenus des compagnons quasi permanents du quotidien, au point d'épuiser nos facultés de penser et d'agir. Un phénomène insidieux que le philosophe Matthew Crawford décrit comme " une crise de l'attention " propre à notre génération.

"Tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne pas savoir demeurer en repos dans une chambre", écrivait en son temps le philosophe Pascal. Une vision dont l'écho n'a jamais été aussi fort qu'à notre époque, où la multiplicité des technologies dans l'environnement met notre activité cérébrale à rude épreuve. A trop vouloir lire, écouter, regarder, décortiquer, on en oublierait presque de se concentrer sur les choses qui comptent. C'est ce que Matthew B. Crawford, philosophe américain, appelle "la crise de l'attention", théorisée dans son dernier livre, Contact : Pourquoi nous avons perdu le monde et comment le retrouver.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires